Dispositif pour le management des risques

Un dispositif pérenne, pour le management des risques comprend 6 points essentiels à intégrer aux processus de management de l’entreprise. Celui-ci peut être lié ou non à un système de management de la sécurité ou de la qualité déjà en place.

Ces 6 points sont étroitement liés à la gestion de l’organisation et doivent être adaptés à chaque entreprise.

Identification des évènements potentiels

Des événements internes ou externes peuvent à chaque instant affecter l’organisation de l’entreprise, sa pérennité ou encore la sécurité des biens et des personnes. Ces évènements peuvent remettre en cause, certes, le fonctionnement de l’organisation mais peuvent également être des opportunités pour améliorer les processus clés et limiter les sources de défaillances. Une analyse des Forces Faiblesses Opportunités et Menaces de façon périodique et systématique est un moyen efficace pour faire progresser son organisation. Elle alimente, de ce fait, l’élaboration de la stratégie et la détermination des objectifs.

Prise en compte de la culture de l’entreprise

Chaque organisation, de par ses activités, ses Hommes et son environnement proche est différente. La prise en compte de la culture intrinsèque de l’organisation est essentielle pour dimensionner, adapter le dispositif de management des risques et ainsi, éviter des lourdeurs dans sa gestion, donc inévitablement son abandon à moyen terme. Il n’y a pas de dispositif type mais un dispositif adapté, piloté et remis en cause si nécessaire. L’environnement interne structure la façon dont les risques vont être identifiés, être pris en compte par les collaborateurs selon leur sensibilité aux risques ou leurs valeurs éthiques.

Détermination des objectifs mesurables

Pour que le management puisse prendre en charge la réalisation des objectifs, ceux-ci doivent être préalablement et clairement définis. Le dispositif de management des risques doit fixer les règles du jeu et notamment les modalités ou le processus de validation des objectifs par la direction. Les objectifs concernant le management des risques doivent être établis de sorte à être en ligne avec les objectifs stratégiques de l’organisation. En effet, les autres objectifs, commerciaux, techniques, financiers peuvent parfois être en opposition avec ceux issus de l’analyse des risques. Il convient, donc, grâce à une analyse objective des forces et des faiblesses de l’organisation, d’éclairer la Direction pour arbitrer les enjeux et décider des orientations à prendre.

Evaluation des risques

Les risques sont analysés selon une méthodologie partagée par les différents acteurs du dispositif. Ils sont évalués en fonction de leur impact sur l’organisation et selon leur probabilité d’apparition. Cette première évaluation sert de référence pour déterminer les mesures de prévention et les modalités de traitement ou de gestion de crise lorsque survient un évènement. Comme pour le document unique pour l’évaluation des risques liés à la santé et à la sécurité au travail, les risques résiduels après application des mesures préventives sont aussi évalués.

Traitement des risques

Le dispositif pour le management des risques décrit précisément les solutions qui permettront, le cas échéant, de faire face aux dangers. Lorsque survient un évènement, une procédure ou un plan d’urgence est disponible pour éviter, contourner, accepter ou seulement réduire les effets à un niveau acceptable. Ce document mentionne les niveaux de risques et les seuils de tolérance qui déclencheront les mesures de traitement ou d’évitement du danger. En effet, lors de l’apparition d’un évènement, l’heure n’est plus à l’analyse ou à la détermination de mesures, mais uniquement à l’exécution d’un certains nombre de tâches préalablement définies en terme de séquences, de responsabilités et de rôles.

Retour d’expériences et capitalisation des connaissances

Chaque évènement, chaque révision du dispositif de management des risques est l’occasion d’enrichir la connaissance collective et de capitaliser les informations nécessaires à une prise en compte efficiente des risques. Le Benchmarking est également une source d’informations importante, car des concurrents, partenaires ou voisins ont pu avoir, dans le passé, à faire face à des évènements sensibles. Leur retour d’expérience peut enrichir le dispositif de management des risques. Les clients, les fournisseurs ou partenaires commerciaux fournissent fréquemment de informations utiles issues de leur filière, bien qu’ils n’interviennent pas dans le pilotage du dispositif. Une base de connaissances régulièrement alimentée et révisée améliore grandement l’efficacité des analyses et des prises de décisions.

 

Rôles et responsabilités

Le dispositif de management des risques est l’affaire de tous, mais la Direction en est le pilote et en assume les responsabilités et la mise en oeuvre. Le comité de Direction et l’ensemble des managers soutiennent le dispositif et maintiennent la culture risque, chacun dans son périmètre de responsabilité.

Certaines organisations mettent en place une fonction “risk manager” qui assure la gestion quotidienne du système de management des risques et le support aux fonctions opérationnelles. Il est également le garant d’une bonne connaissance des directives et protocoles visant à réduire les risques à un niveau acceptable et visant à réagir rapidement et sûrement lors de la survenue d’un évènement.